Skip to content

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 12 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 12 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy—Page 12 Transcript

CASE 1:
A) ANNIHILATOR: Hun, hun. Tu crois que c’est ça la raison pour laquelle le maléfique vieil homme te laisse vivre ? Tu as tout compris à mon plan diabolique, n’est-ce pas ?
CASE 2:
B) KYLE: Mais, quelle autre raison vous auriez… ?
CASE 3:
C) KYLE: À moins que vous prévoyiez de me faire chanter
CASE 4:
D) KYLE: Et bien, je ne trahirai pas mes équipiers ! Jamais !
CASE 5:
E) ANNIHILATOR: Est-ce là ta seule condition ?
CASE 6:
F) KYLE: Je vous dis, peu importe ce que vous ferez, je ne trahirai jamais mes équipiers…

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 5 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 5 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 5 Transcript

CASE 1:
A) TSUNAMI: Ouais bin, ne me regardez pas…
B) TSUNAMI: Je fais de mon mieux pour transformer cette eau en vapeur et la disperser à l’intérieur, mais sans rien y voir, je ne pense pas que ça serve à grand-chose.
C) COMMANDER: Bon.
CASE 2:
D) COMMANDER: À toi de jouer, Red. Je viens d’utiliser ma télépathie pour éloigner tout le monde des fenêtres et des murs. Fais ton truc.
E) KYLE: OK!

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 22 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 22 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 22 Transcript

CASE 2:
A) ANNIHILATOR: Tu devrais vraiment goûter quelque chose. C’est plutôt bon.
CASE 3:
B) KYLE: Je crois que je suis juste nerveux.
C) ANNIHILATOR: Parce que c’est ton premier rendez-vous ?
CASE 4:
D) ANNIHILATOR: Ou parce que c’est ton premier rendez-vous avec un célèbre superméchant.
CASE 5:
E) KYLE: Heh. Un peu des deux, je suppose.

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 44 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 44 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter One—Page 44 Transcript

CASE 4:
A) KYLE: Laisse-moi te donner…
B) KYLE: un petit feedback de collègue
CASE 5:
C) KYLE: Tes tactiques sont imprudentes, tes méthodes sont maladroites
CASE 6:
D) KYLE: Et, le pire de tout, tu as oublié le plus important, la règle absolue du superhéros —

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Interlude One—Page 3 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Interlude One—Page 3 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Interlude One—Page 3 Transcript

CASE 1:
SPOOKY JONES
Hé, dis donc. Tu as l’air très… souple là-dessus, Paul.
FLUKE
Et bien, comme vous voyez, mon bon copain Tsunami qui est là me donne un coup de main avec ma jambe.
CASE 2:
TSUNAMI
C’est dégoûtant !
SPOOKY JONES
Clique sur un autre.
CASE 3:
FLUKE
Celui-ci a l’air prometteur…
CASE 4:
TSUNAMI
Oh, nom de Dieu !

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 3 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 3 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 3 Transcript

CASE 1:
ANNIHILATOR
Comme pour toi, mes pouvoirs ne se sont pas manifestés avant la puberté.
Et j’étais un enfant… timide, donc j’étais souvent tyrannisé.
CASE 2:
ANNIHILATOR
Je rêvais souvent qu’un jour je serais aussi fort que l’homme d’acier et que je ferais payer ces brutes.
CASE 3:
KYLE
Moi quand j’étais petit, quand je pensais que j’étais normal, je rêvais que je rattrapais des avions qui tombaient ou que j’arrêtais des criminels.
CASE 4:
KYLE
Et que je sauvais les garçons mignons de mon école des griffes des superméchants que je voyais à la télé.
CASE 5:
ANNIHILATOR
Des méchants comme moi ?

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 21 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 21 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 21 Transcript

CASE 2:
KYLE
Oh mon Dieu.
CASE 3:
ANNIHILATOR
À toi maintenant.

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 40 Transcript

The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 40 Transcript published on No Comments on The Young Protectors: Engaging the Enemy - The Young Protectors: Engaging The Enemy Chapter Two—Page 40 Transcript

CASE 1:
LAAMPROS
Ce seul jouet ne me permettra pas de traverser les murs de sang et de douleur, petit ver de terre.
CASE 2:
ANNIHILATOR
Vous êtes, bien sûr, très sage, grand Laampros.
Mais tout est déjà préparé.
CASE 3:
ANNIHILATOR
Si nous trouvons un accord, j’activerai la clé jumelle sur Terre qui vous permettra de passer sans encombre.
Et une fois là-bas, vous pourrez amener toutes les autres forces que vous souhaitez.
CASE 4:
ANNIHILATOR
J’ai cru comprendre qu’elles sont… considérables.
CASE 4:
LAAMPROS
Et c’est ça que tu offres en échange d’une jeunesse éternelle pour toi et ta sorcière.
ANNIHILATOR
Et-
CASE 4:
LAAMPROS
Oui, et les “continents américains”.
Ils sont aussi inclus dans tes… exigences.

Artifice - Artifice Page 2 Transcript

Artifice - Artifice Page 2 Transcript published on No Comments on Artifice - Artifice Page 2 Transcript

PANNEAU 1:
A) ROY: QU’EST-CE QUI T’INQUIÈTE? C’EST PAS COMME S’IL POUVAIT FAIRE QUELQUE CHOSE…

B) ROY:… ET ON PEUT JUSTE LUI DONNER L’ORDRE DE TOUT OUBLIER CE QU’ON LUI FAIT ICI.

PANNEAU 2:

C) ROY: MOI J’ME DIT, AMUSONS-NOUS UN PEU.

D) ROY: APPRENDRE UNE CHOSE OU DEUX

PANNEAU 3:

E) ROY: (HORS-PANNEAU) COMME, COMBIEN LONTEMPS PENSES-TU QU’IL PEUT GARDER SON SOUFFLE?

PANNEAU 4:

F) BOB: QU’EST CE QUE TU FAITS POUR L’AMOUR DU BON DIEU!? CET OBJET VAUX PLUS QUE NOTRE SALAIRE ANNUEL DE NOTRE VIE.

PANNEAU 5:

G) ROY: CHRIST, BOB. NE SOIS PAS UNE MINETTE.

H) ROY: CE N’EST PAS COMME LE DOMMAGE QUE J’LUI FAIS EST PERMANENT.

PANNEAU 6:

I) ROY: CINQ DE CES PATENTES ONT TUÉ 430 COLONISTES À MAIN NU. FIVE OF THESE THINGS KILLED 430 COLONISTS WITH THEIR BARE HANDS. CINQ,: MON AMI.

J) BOB: ALORS, TU VEUX L’FAIRE CHIER?

K) ROY: J’VEUX FAIRE UN POINT. LUI MONTRER DE QUOI.

PANNEAU 7:

L) ROY: J’VEUX DIRE, REGARDE DANS SES YEUX. IL SE PENSE MEILLEUR QUE NOUS.

Artifice - Artifice Page 22 Transcript

Artifice - Artifice Page 22 Transcript published on No Comments on Artifice - Artifice Page 22 Transcript

PANEL 1:

A) JEFF: C’EST PAS SI FACILE ! JE SUIS PAS UNE MACHINE!

B) DEACON: QUE C’EST REGRETTABLE POUR TOI.

C) DEACON: JE VAIS DEVOIR COMMENCER.

PANEL 3:

D) JEFF: FAIS-LE, FOUTU CON.

PANEL 4:

E) JEFF: SI TU VEUX LE FAIRE, FAIS-LE, MERDE ! QU’EST-CE QUE T’ATTENDS ?

PANEL 5:

F) DEACON: (OFF-PANEL) TES RÉACTIONS SONT NORMALES. ÇA NE SERA PAS EFFICACE.

PANEL 6:

G) DEACON: S’IL-TE-PLAÎT, ASSIED-TOI.

PANEL 7:

H) DEACON: VOUDRAIS-TU UN PEU D’EAU ?

I) JEFF: OH, ALORS MAINTENANT T’ES MON AMI ?

Primary Sidebar